CR 6B LA PETITE PRINCESSE – jeu-

Ecrit en duo avec Guy

Il était une fois, comme dans toutes les histoires, une jolie princesse.
Elle se rendit dans le bois.
Elle y vit différentes sortes de champignons.
Elle en vit un tout rouge avec des pois blancs.
Elle avait envie d’en grignoter un petit morceau.
Mais le loup était caché derrière un arbre.
Il ne faut pas qu’elle en mange, pensa le loup, elle ne serait plus comestible.
Le loup cria : Ne mange pas !
Mais elle en avait déjà grignoté un petit bout et devint si petite que le loup ne la vit plus.
Elle entra dans un trou.
C’était un long tunnel sombre avec une lumière au bout  .
Elle marcha jusqu’à la lumière.
Elle entra dans une pièce où il y avait une table et trois chaises : une grande, une moyenne et une petite.
-Je vais m’asseoir sur une des chaises, pensa-t-elle .
Elle s’assit sur la plus haute. Elle dut faire un effort pour s’y hisser.
-Dis-moi laquelle je dois prendre, dit-elle au loup.
Car elle voyait ses grands yeux brillants à l’autre bout du tunnel.
-Je voudrais bien y entrer, pensa le loup.
Et il mangea un gros morceau de champignon.
-Je pense que je suis tout petit maintenant.
En effet, il avait mangé un si gros morceau qu’il était aussi petit qu’une fourmi.
Il entra dans le tunnel.
Il lui fallut un demi-heure pour atteindre la salle à manger.
Entre-temps , la princesse avait faim.
Sur la table , il y avait trois bols de soupe : un gros, un moyen, un petit.
Elle prit le gros et le but.
Mais un ours entra dans la pièce.
Demandons-nous qui a bu le bol de soupe.
-C’est sûrement cette jolie princesse, se dit-il. Je vais la demander en mariage.
-Dites-moi, jolie princesse, voulez-vous m’épouser ?
-il faudrait d’abord me montrer la chambre à coucher, répondit-elle.
-Venez, je vous la montre !
Ce n’était pas aussi élégant qu’au château, mais le lit était confortable et assez large pour deux.
-D’accord, je vous épouse, dit la princesse.
-Il faut qu’on trouve le lièvre de mars. C’est lui qui fait office de maire.
Ils se mirent à sa recherche.
Il jouait aux échecs dans la cour avec le roi et la reine.
-Je ne veux pas que ma fille épouse l’ours, dit le roi.
-Mais je l’aime, pleurnicha la princesse inconsolable.
C’est ainsi qu’ils ne furent pas heureux et n’eurent pas beaucoup d’enfants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :