MP2 LE FILS DE LA PIERRE

   Avec Bertrand

Il était une fois un garçon qui se promenait dans la nature .
A la croisée de chemins forestiers, il vit une grosse pierre.
-Je voudrais connaître la mémoire de cette pierre, pensa-t-il.  Depuis combien de temps est-elle dressée ici ? Peut-être des milliers d’années. Il n’y a pas de carrière à proximité. Elle a dû être amenée de loin. Ceux qui l’ont amenée avaient-ils une brouette ? Ou une charrette tirée par un cheval ?
Le garçon caressa la pierre.
-Combien de personnes ont comme moi caressé cette pierre ? Des amoureux ? Des soldats ? Des bûcherons ?
Le garçon se coucha près de la pierre et s’endormit.
Un lutin malicieux lui dit : je suis le fils de la pierre  . Je peux te conter son histoire. Quatre hommes l’ont tirée jusqu’ici. Ils n’avaient pas encore inventé la roue.
-Pourquoi l’ont-ils tirée jusqu’ici ? demanda le garçon au lutin.
-Pour garder la mémoire du temps, répondit le lutin.
-Comment cette pierre peut-elle avoir une mémoire ?
-Chaque personne qui la touche y laisse son empreinte.
-Comment cela ? Cette pierre est bien trop dure ! Et je ne vois pas les traces des mains.
-Les empreintes sont dans la pierre.
-Dans ses atomes ?
-Je pense que c’est plus petits que les atomes.
-Dans les électrons ?  dans les quarks ? Demanda le garçon qui avait été attentif aux cours de sciences.
-Dans les électrons.
-Tournent-ils différemment après que la pierre ait été touchée ?
-Je pense que les électrons gardent la mémoire en eux ?
-Avec des 1 et des 0, comme un disque dur, ou une carte magnétique, ou comme les brûlures de  lazer sur un CD ?
-Je pense que c’est comme sur les cartes magnétiques .
-Et comment ces sortes de cartes magnétiques contenues dans les électrons ont-elles pu être magnétisées ?
-Par les ondes émises par ceux qui le ont touchées.
-C’est vraiment fabuleux !
-Je pense que l’infiniment petit est gigantesque.
-Merci petit lutin !
Le garçon se réveilla et se frotta les yeux. Il se souvenait parfaitement de son rêve.
-Il faut que je devienne un grand savant pour comprendre tout cela.
Et le garçon se remit en route, non sans avoir déposé un bisou sur la pierre à destination du gentil lutin.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :