COM 1 DE LA COMMUNICATION

C 1      par Clothilde
Penduler est un geste simple. Beaucoup sans doute le peuvent ; et s’ils le désirent vraiment, ils pourront comme moi converser avec leurs guides.
Pour moi, ce mode de communication est bien plus accessible que d’autres procédés comme l’écriture automatique ou la télépathie. J’ai une seule fois reçu une phrase claire par écriture automatique ; et récemment, j’ai reçu quelques communications directement dans le tête, à un moment d’éveil la nuit. Ca vibre sous le haut de mon front à gauche. Les phrases se forment syllabe par syllabe, un langage un peu haché. Les timbres des voix ne sont pas audibles, mais la différence entre la voix de Joëlle, plus aiguë et donc plus claire, et celles de Guy et Bertrand est très nette.
Mais je suis assez sensible de la tête, Guy le sait bien qui m’a soignée autrefois, et après quelques communications, Bertrand s’y est opposé dans un premier temps ….
Avec le pendule, je prends l’initiative de la conversation. Je peux moi-même demander à parler à l’un ou l’autre de mes guides. La conversation est fluide, rapide, précise.
Mais la communication ne se résume pas à la technique. La fluidité de la conversation permet de pousser très loin la rencontre des guides.
Je peux dire que mon parcours de neuf mois maintenant n’a pas été un long fleuve tranquille. S’il m’apporte joie et bonheur, il est aussi constamment semé d’embûches. Un parcours initiatique, semblable à la quête d’un chevalier dans un conte pour enfants. Il m’arrive aussi de comparer avec la « Prophétie des Andes ».
Un parcours que je peux dire « en dents de scie », où se crée une véritable relation d’amour avec mes trois guides. Mais où rien ne semble jamais vraiment acquis.
Toute révélation est toujours à décrypter ; la vérité n’apparaît qu’après une longue quête ; rien n’est jamais prouvé.
Je peux toujours m’attendre à rencontrer de nouvelles épreuves. Aurai-je un jour un niveau suffisant ? Me jugeront-ils assez intelligente, assez bonne ?
J’ignore absolument si toute personne qui veut entreprendre une conversation avec ses guides va rencontrer les mêmes difficultés. Mes guides m’ont-ils concocté un parcours particulièrement difficile , en rapport avec ma personnalité, mes capacités, mon sens de l’humour… ?
Il y a d’abord eu les bas-astraux qui s’engouffraient dans le canal des communications. Nous avons expliqué le cas de Jeanne d’Arc. Les bas-astraux peuvent souffler des idées guerrières, ou des tas d’autres bêtises. Ce n’est pas sans danger.  Il faut donc apprendre à les distinguer des vrais guides. Dans la plupart des expériences spirites, ce sont souvent les bas-astraux qui vont se manifester. Nous avons expliqué qu’ils cherchent à demander de l’aide.
Voilà sans doute pourquoi une médium connue, contactée par internet ,  dissuade de la méthode du pendule.
Mes guides quant à eux me demandent de faire connaître cette méthode de communication qu’est le pendule.
L’employer au-dessus de planches anatomiques pour savoir quel point masser, ou tout autre usage semblable, fait certes appel à l’aide des guides, mais sans relation personnelle avec eux.
J’ai déjà mis en garde contre la devination. Utiliser le pendule pour retrouver un objet perdu marche pour certains. Mais à moi, ils me répondent d’être plus maligne, de réfléchir, de mieux chercher…(mais Guy m’a quand même aidée 2 ou 3 fois par des indices) ….
Les questions de compréhension semblent ce qui fonctionne le mieux. Mes guides semblent toujours ravis de jouer aux professeurs. Et je leur en suis reconnaissante.
En ce qui concerne la relation d’amour avec mes guides dont j’ai parlé plus haut, on peut pratiquement parler de relation amoureuse avec Guy et Bertrand, et d’une grande amitié avec Joëlle. Cela ne me pose aucun problème mental ou moral . J’ai toujours pensé que l’amour se multipliait dans le ciel, à l’image de parents d’une famille nombreuse qui multiplient leur amour pour leurs enfants.
De même , une bonne mère de famille aimant fidèlement son mari, et aimant également de tout son coeur le Seigneur(mais nous savons que c’est son guide en réalité), ne ressent pas de problème à partager ou plutôt multiplier son amour.
Mon mari lui-même, tendrement amoureux et attentif, n’en prend nullement ombrage.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :