DE LA PLUS BELLE RAISON DE PRENDRE LE PLUS DE PRÉCAUTIONS POUR PARLER AU MONDE

Soc 5   par Emilie et André

E : Je vous parle de la plus grande fresque sociale de la fin du 19e s. , les Rougon-Macquart de  Zola . Je pense qu’elle décrit bien la vie de l’époque et je vais vous dire que le principal intérêt est de dire la vérité au sujet de ce peuple .Je pense que le livre de la série le plus célèbre est Germinal . Je pense que vous avez au moins vu le film . Je pense qu’il a fallu de la persévérance pour s’intéresser au monde des mineurs avec le plus de vérité . Je vais même vous dire que le 1er but était de dire la vérité . Je pense qu’il faut aussi de la force morale pour terminer une histoire aussi tristement .
Je pense que Zola disait au peuple de mieux se préparer à la lutte de la classe prolétaire . Je vais même dire qu’il le mettait en garde contre le plus grand mal de l’époque : la richesse de la classe dirigeante .
Je vais vous dire que le but a été atteint et que la masse ouvrière s’est organisée pour mener son combat pacifiquement .

Je vais demander à André de me poser quelques questions pour comparer l’oeuvre de Zola et celle  de Victor Hugo .
A : Pourquoi faire cette comparaison alors que les livres d’histoire abondent de renseignements ?
E : Je veux qu’on comprenne l’importance du monde des écrivains .
A : Je pense qu’il faut être précis dans la comparaison et montrer en quoi ils diffèrent .
E  : On voit Germinal se solder par l’échec de la révolte et je vois le plus grand roman de Victor Hugo se terminer comme un conte de fées .
A : Je pense qu’ils n’avaient pas le même but en écrivant .
E : L’un voulait vraiment aider le peuple , l’autre voulait juste divertir .
A : Je vais dire qu’il faut de la vérité et aussi du divertissement .
E : Pas quand on a la responsabilité de toutes les vies de ce peuple .
A : C’est vrai . Victor Hugo était si célèbre qu’il devait se soucier d’employer des moyens efficaces pour aider ces Misérables dont il parle .
E : Je dirai encore que le plus grand malheur a suivi et que les guerres d’aujourd’hui en sont encore les conséquences . La responsabilité des médias doit toujours être prise en compte dans les conflits sociaux .

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :