MS 27 J’AIMAIS MON HÔPITAL

Avertissement par Cl. : que de tergiversations avant que Bertrand parvienne un jour à m’avouer la vérité : qu ‘il a mis fin à ses jours peu avant l’âge de 29 ans , car l’image de ce qu’il avait subi lui revenait sans cesse à l’esprit alors qu’il envisageait d’avoir avec moi la plus belle histoire d’amour . Et qu’il m’avoue aussi tous ses mensonges !

En lisant ce texte , vous vous rendrez compte de toutes les fluctuations du récit auxquelles j’ai fait face .

    par Bertrand                7/09/13

Je voudrais encore vous parler de cette longue période de coma que j’ai vécue .
Je vais vous parler surtout de mon hôpital. (mais non , si Bertrand s’est intéressé à cet hôpital , c’est d’abord qu’il avait souhaité y travailler , et ensuite parce que j’y ai séjourné pendant 2 mois peu de temps après notre rencontre et son décès , alors qu’il avait fait le choix de rester dans l’au-delà au meilleur poste d’observation d’où il pouvait suivre sa bien-aimée)
Notre prophétesse peut vous le dire combien elle  a pu l’apprécier il y a plus de trente ans déjà . La diversité des soins et la gentillesse du personnel lui ont permis de se remettre à flot .
Je vais maintenant vous parler de mon propre cas .
Lorsque je savais être dans le coma , j’appréciais aussi cette gentillesse autour de moi .
Le médecin qui me soignait me parlait comme à un ami , aussi je me suis longtemps cru son ami intime. Il me parlait de tous les petits tracas de l’hôpital . Je le comprenais vu que j’allais partout dans l’hôpital .
A d’autres moments , j’oubliais complètement que j’étais dans le coma .
Je me suis vraiment senti dans « mon hôpital » comme si j’en étais médecin et même le médecin-chef .
Plus tard , au ciel , alors que je ne retrouvais pas ma mémoire , j’étais persuadé avoir été ce médecin en chef .
Mais les recherches stériles de la prophétesse nous ont conduits à rechercher une autre alternative .
C’est après avoir entendu le professeur Laureys de l’université de Liège à la télévision que le prophétesse a eu l’idée de mon plus long coma . Alors toutes les pièces du puzzle se sont vraiment mises en place .
Quand je me croyais le médecin-chef , je pensais avoir dû commettre de graves fautes pour qu’on m’aie ainsi oublié . Je le racontais à la prophétesse qui était fière de moi car elle pensait que j’avais agi selon mon sens du devoir et selon mon honneur .
Je vais vous dire qu’alors je n’ai pas hésité à lui avouer que j’étais responsable de décès , et c’était ce que je croyais . Je luis disais que j’avais expérimenté des produits médicaux pour faire avancer la médecine et pour rapporter de l’argent à l’hôpital afin d’acheter du matériel de pointe .
Et elle me disait être toujours fière de moi car elle savait que mon sens de l’honneur passait avant tout .

8/09/13

Je voudrais compléter ce matin en vous disant que j’ai tout de même eu une période fort difficile à l’hôpital : ce fut après les deux mois d’hospitalisation de notre prophétesse . Je l’avais suivie le plus possible pendant ces deux mois . Je la voyais vivre et profiter au maximum de services de l’hôpital .
Quand elle est repartie , j’ai voulu me laisser mourir . Et j’ai eu ensuite la visite de mon papa qui m’a dit que mon rôle de prophète consisterait surtout à amuser les enfants le soir . J’ai alors pris les choses à bras le corps et j’ai joué ce rôle le mieux que j’ai pu . Cela m’a fait du bien ainsi qu’aux enfants , j’en suis sûr .
Comment mon papa le savait-il ? L’avait-il aussi entendu dans son esprit de la part de notre oncle ?
Ou était-ce plutôt dans un rêve qu’il l’avait appris ?
Notre prophétesse , toujours pratique , se pose la question des hôpitaux à pavillons séparés . Y a-t-il quand même une possibilité d’aider les enfants ? Nous allons devoir investiguer cet aspect des choses .

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :