PH 72 LE PREMIER MOT LE PLUS CLAIR

par Mgr Paulin Ladeuze

Nous avons hier accompagné la prophétesse à Liège .
Nous l’avons entendue poser des questions au sujet de politique et nous avons vu son attention à comprendre son interlocuteur , considérant qu’une prophétesse se doit de comprendre les autres .

Elle a aussi posé des questions de religion après avoir entendu le récit du chemin de croix qu’on avait fait dans la cité « ardente » .
Voilà bien ce qui l’intérese le plus : comprendre la signification de cette manifestation .
Il s’agissait pour l’une de s’affirmer par rapport à d’autres groupes qui s’affirment aussi .
Il s’agissait ensuite de présenter le chemin de croix comme un parcours toujours actuel et parler donc des difficultés humaines d’aujourd’hui .
L’un pensait qu’il ne fallait pas ce genre de manifestation dans ce but et y voyait un côté quelque peu exhibitionniste .
Le plus difficile était ensuite de poser la question de la foi et notamment : Que représente le mot Dieu pour chacun d’entre vous ?
L’un pense qu’il s’agit de la force de l’amour .
Un autre reste attaché à l’image de ce père créateur tout en ne comprenant pas qu’un père aimant crée un monde où règne tant de malheur .
Je vais dire que la prophétesse pense qu’on ne peut donner le nom de Dieu qu’à la force de l’amour vu que de Dieu le Père on n’a pas le moindre témoignage . Même Jésus semble avoir dit être le fils de l’homme et non le fils de Dieu .
Moïse a ramené les tables de la loi où l’on dit de n’adorer qu’un seul dieu . Faut-il pour autant le considérer comme une véritable personne , à qui différentes personnes de la terre peuvent parler simutanément en étant entendus ?
Voilà où l’on en est lorsque vient un prêtre .
La prophétesse l’interroge donc aussi sur ce qu’il pense être Dieu .
Son avis est que c’est une question personnelle , qu’on doit laisser à chacun l’image qu’il veut avoir .
Prononce-t-il toujours le credo qui dit : Tu adoreras un seul dieu et tu l’aimeras et tu respecteras son nom , il est le créateur du ciel et de la terre ?
– Oui , mais pour certaines occasions on change les termes . On peut dire à un  mariage par exemple : tu respecteras le  nom de l’amour .
Ce prêtre affirme que déjà au séminaire on lui parlait ainsi .
L’évéché est-il clair par rapport à cette façon d’exprimer le credo , demande encore notre prophétesse ? Et dans ce cas , ne faudrait-il pas le publier noir sur blanc ? Elle retournerait volontiers à l’église s’il en était ainsi .
Et l’eucharistie , demande-t-elle encore ? La présentez-vous toujours comme le corps du Christ ?
Il faut y voir le symbole de l’union autour de la parole de Jésus , lui est-il répondu .
Cela est très bien pense-t-elle , mais j’aimerais que les mots soient clairs . C’est pour moi dérangeant qu’on me dise que c’est le corps du christ en pensant autrement .

Voilà le plus difficile de nos jours . Prononcer des mots qui sonnent vrai .
J’avoue que je ressentais déjà cette difficulté lorsque j’étais prêtre , et j’essayais d’expliquer les symboles , mais j’aurais déjà voulu des termes plus simples et plus clairs .

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :