PH 121 DIEU EST MORT . VIVE DIEU !

PH 121 
Par l’oncle Paulin et sa chère pupille

Vous avez dit résurrection i Et bien ressuscitons-le !
Il y a le plus de personnes qui attendent ce beau moment . Voilà qu’on se désole : elle nous tue dieu !
Mais nous allons encore vous parler de ce que vous êtes sensés entendre par ce mot .
Vous entendez amour . Et nous vous le disons sans cesse , que nous voyons les ondes de l’amour au travail .
Vous entendez l’éternité . Et nous vous en ouvrons les portes .
Vous entendez Vérité .
C’est le moment de prendre le coche déjà en marche depuis 3 ans .
Prenez-le vite , Professeur Laureys !
Prenez-le vite , dignitaires de toutes les églises !
Voilà que vous assassiniez ce beau nom que vous clamez , et voilà que nous lui redonnons la vie .
Faites sonner les cloches , Abbé Teheux . Voici que c’est dans votre quartier que Dieu ressuscite !
Voilà que dans les territoires d’Outremer , où l’on a souvent le moins de moyens , on a entendu bien plus vite .
A ceux qui regrettent le beau vieillard barbu à qui ils s’adressent le soir , parlez-donc à votre guide . C’est lui qui vous entend et qui peut même vous répondre , si vous le lui demandez avec les moyens que nous vous donnons .

Ou alors , pourquoi pas parler à une bonne personne que vous avez connue ? Pour vous , elle reprendra du service , c’est sûr !
Voici quelques phrases extraites du livre de Jacques Pohier « Dieu Fractures » publié en 1985 .
« C’est beau , un homme qui meurt pour Dieu , c’est beau , un Dieu qui meurt pour l’homme …. Je sais qu’aujourd’hui il nous faudrait faire autre chose que nous n’avons pas encore inventé .
En attendant , je suis là , entre deux mondes , entre deux âges…
Et cette certitude qu’il ne faut pas revenir en arrière , cette impossiblité d’aller en avant , et cette insupportable nécessité de rester sur place…
Et puis tout à coup , une évidence s’impose : il faut que je renonce au Dieu sur lequel je croyais avoir prise , dont je croyais pouvoir parler …

Et voilà qu’il nous dit depuis le Monde où il est maintenant :
– « Je peux le dire aujourd’hui : ce nouveau dieu , nous pouvons en parler . »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :