SOC 192 VIVRE ENSEMBLE

Michel nous demande s’il faut commencer par des activités pour vivre ensemble , ou par des réunions où l’on en parle .rondelégumes1
– Il y a peut-être à distinguer deux sortes de personnes , celles qui ne voudront pas de réunions où l’on réfléchit , et donc n’accepteront que les activités , et celles qui aiment être en groupe de partage d’idées .
– Le mieux me semble de commencer de toute façon par une activité .
– Il faut peut-être se demander quel but nous poursuivons .
– Y a-t-il une idéologie ?
– Nous aimerions dire que nous cherchons à changer la société .
– Nous consommons beaucoup trop . Et nous avons le plus de bien dans ces activités qui se font sans moyens exorbitants .
– Il y a aussi l’idée du partage : les dessins collaboratifs , l’auberge espagnole, les rondes et les jeux ; et certains ont organisé une promenade – photo – expo . Et il y a sûrement encore des idées …
– Ecrire ensemble , faire un film , de l’impro , monter un spectacle , et des activités manuelles diverses , le jardin collectif … Bien sûr aussi ces rencontres sportives comme le jogging où il y a beaucoup de joie …
– J’ai déjà participé à des marches sans avoir l’occasion de parler à d’autres …
– Oui , il y a à réfléchir à l’organisation . Marcher n’est peut-être pas suffisant .

– Pouvons-nous travailler contre l’extrémisme , la radicalisation ?
– Avons-nous l’idée d’inviter assez largement ?
– Avons-nous des idées philosophiques qui peuvent être proposées ?
– Il y aurait des réflexions sur les textes qui pourraient être importantes pour tous ceux qui ont une culture héritière du livre , nous parlons surtout de l’ancien testament …
– Les musulmans reconnaissent Jésus comme prophète .
– Oui , et les Juifs ?
– Ils ont peut-être une habitude de palabre qui met tout en doute . Voilà peut-être une idée à adopter .
– Voilà qu’il y a en tout cas à avoir une réflexion sensée sur ces textes .
– C’est peut-être ce qu’il faudrait proposer contre la radicalisation . Le baptême ne semble pas une solution pour régler ces difficultés .
– Peut-être que des réfugiés voulant adopter notre culture adoptent aussi un culte .
– Et ils se sentent accueillis dans une communauté .
– Oui , n’y a-t-il pas un risque de récupération ?
– Nous voudrions ajouter que le plus de religieux ne laissent pas assez de place aux femmes .

– Pourrions-nous parler de l’alcoolisme ?
– Peut-être ont-ils l’impression de vivre ensemble quand ils boivent ensemble .
– Des activités pourraient alors être un remède à la solitude .
– Peut-on accepter les personnes alcooliques parmi les autres dans les activités ?
– Voilà qu’il y a des difficultés d’hygiène parfois .
– C’est peut-être face à des situations particulières qu’il faudra s’adapter .
– Il peut y avoir des personnes vivant avec des animaux et qui n’ont aucune notion d’hygiène . C’est difficile de les accepter dans des groupes .

Voilà que la prophétesse a rempli deux pages . Nous allons en rester là de notre échange . Il faudra encore une réflexion plus poussée sur l’alcoolisme , difficultés et ébauches de solutions …

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :