AQUARELLE

avec J-M Folon , Marie-Laurencin , Paul Klee ….

Pourquoi pas faire aussi tourner les aquarelles ? Avec cette philosophie du lâcher-prise : mouiller , poser la couleur , laisser fuser . Nous mouillerons des zones contiguës  , nous y poserons des couleurs compatibles entre elles , qui fuseront un peu l’une dans l’autre . Nous le ferons peut-être autour d’un sujet mis en réserve , par exemple à l’aide d’un cache maintenu par un peu de pâte accroche . Pour mouiller , je préfère un lavis très clair plutôt qu’une eau propre , de façon à voir quelle zone on humidifie .

Ou plus facilement nous délimiterons notre motif au crayon de cire .

Voyez aussi un motif à la ficelle posé sur un fond d’aquarelle  , ou des tiges placées à la languette de carton  , ou un motif soufflé à la paille .

Pour le motif de bâtiments géométriques à la Paul Klee , on a évité de peindre des zones contiguës avant qu’elles aient séché .

Sur un fond d’aquarelle au sel , on peut aussi faire ressortir un motif à l’aide du marqueur .

On peut même utiliser le doigt … l’éponge …

Certains vont peut-être objecter qu’un bon papier aquarelle est coûteux . Vous pouvez voir que dans certains cas , on a utilisé un papier peint à grain genre rota . La peinture va alors fuser entre les grains plutôt que par l’intérieur du papier . Ou même un carton à céréales .

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :