COM 193 (ME) PARLER PAR DES EXTRAITS DE LIVRES

Voilà une demande que vous pouvez adresser aux camarades et aux amis de l’au-delà si vous avez un message , une observation à nous faire passer .

« Impuissance des exégètes modernes »
Ça oui , le sermon de l’abbé Teheux à l’église de mon quartier (St Pierre à Huy) et à la collégiale , alors que l’évangile racontait l’incrédulité de Thomas , n’en dit même pas un mot .  La prophétesse vous l’affirme : elle ne veut rien croire sans voir .

« Après la pluie , le beau temps » Ce titre de la comtesse de Ségur nous revient à la mémoire alors qu’on nous dit cette parole prononcée par l’intéressé . Voyez dans notre rubrique « Jouons » : « A la manière de Beatriz Aurora » .

« L’institution culturelle ne s’intéresse qu’à une classe grossière par des actions machinales , communes , en dédaignant une pensée scientifique structurée ».
C’est même pire encore ; elle fait preuve de superstition en refusant des idées avérées ; en en refusant la démonstration . Sait-elle encore ce que signifie « Et pourtant , elle tourne ! »

« On détruit ce que la sagesse nous dit . C’est comme l’enfant qui redit en tous points comme son frère , sans utiliser sa propre réflexion » .
Voilà bien la signature des hihi comme nous nommons les esprits de bas niveaux qui ne veulent pas chercher la bonne voie pour monter .
Mais voilà aussi comme se comporte l’église , avec cette répétition de phrases sempiternelles . Voilà  aussi ce que nous observons dans les milieux culturels , avec des manifestations qui nous attristent par leur manque d’approfondissement de la réflexion .

 » La pensée moderne pour nous nuance – sacrifice – lecture –  même – prévaut » La pensée moderne , notre pensée nuance une notion de sacrifice grâce à une lecture qui prévaut sur ce que nous avons toujours entendu vu que nous pouvons demander des réponses , des explications de sagesse par notre méthode livre , chiffres , pendule .     (Voilà ce que des esprits d’un niveau pas très élevé ont réussi à nous faire passer avec la maladresse des mots séparés mais aussi leur bonne volonté de nous être agréables ) .

Elle s’ingéniait à se répéter : « Je les hais ! » Mais qui ? Personne . La haine ne s’apprend pas . Elle rêvait seulement dans sa petite tête de femme d’un grand , d’un universel bonheur . Extrait de « La Passagère » de Jeanne Cordelier qu’un camarade m’a fait extraire d’un rayonnage au fond du garage .
Elle va vous faire sourire sans doute en redisant une des rares paroles de son père à son adresse : « Dans la plus grande de tes colères , tu t’endors encore . »

« Un bruit de papier coula doucement d’entre les pans de la chemise . Bouleversé , il tenait le cadeau . Il se rapprocha avec maladresse , amoureux , délicat . Voilà ce que je suis … » (d’après Marcel Aymé)
Ils voudraient bien l’un et l’autre lui apporter les dessins .

« Je vous reverrai tantôt . Entre-temps , occupez-vous des regards inquiets , curieux . La porte d’entrée s’ouvrit et une femme descendit . » (d’après Cronin)
Et bien que vous soyez inquiets ou curieux , tout ce que j’attends est que vous veniez sonner à ma porte .

« La plupart des observateurs ne veulent voir dans ces annonces que des enjolivures . »
Détrompez-vous ! tout cela est pertinent .

« Ce n’est pas prouvé . Je commence à croire qu’on ne peut rien prouver . Ce sont des hypothèses , tout simplement , un travail de pure imagination » (tiré de la Nausée , de Sartre) .
Voilà ce qu’on voudrait me faire croire . Je vais vous rappeler pourquoi je fais confiance à ce qui m’est donné par l’intermédiaire de livres . Les esprits les plus  bas  , cherchant à me tromper,  ne peuvent que m’aligner une suite de mots avec lesquels ils vont reconstituer des phrases dans un langage hiératique . Alors que les camarades bibliothécaires , d’un niveau plus élevé , trouvent exactement la phrase qui a la bonne signification .

On vient nous dire que nous rejetons un peu trop facilement la bible . On me fait retrouver cet extrait biblique « Il faut laisser les morts enterrer leurs morts «  relié à ce paragraphe extrait du livre de René Girard (des choses cachées depuis la fondation du monde) que nous utilisons souvent à cette fin : « Il est regrettable , assurément , que la puissance d’attention de Simone Weil ne se soit jamais orientée vers les grands textes de l’Ancien Testament . Elle en était empêchée par sa fidélité aux pires aberrations du milieu intellectuel dont elle faisait partie . Tous ses maîtres lui ont inculqué à l’égard du texte biblique l’espèce d’horreur sacrée qui caractérise la pensée moderne . »
Voilà que nous allons redire notre point de vue : les textes bibliques , nous ne les rejetons pas car ils appartiennent à notre culture , mais nous en faisons le point de départ de réflexions , de cafés-philo , de préférence tout en dessinant , peut-être pour les illustrer . Quant à l’extrait biblique cité , nous en avons déjà parlé , et nous préférons le transformer en « Que les vivants fêtent les Vivants ! »

Aussi forte que la vie éternelle , nous avons , quelle extravagance : je m’effondrais dans les bras de Michel !  composé avec des mots des pages 258 et 259 de « Vous avez dit Serrault » .
La prophétesse l’avoue : si Michel ou l’autre ami dont elle ne sait pas encore le prénom car il change presque chaque jour venait sonner à sa porte avec une liasse de dessins associatifs , elle ne pourrait s’empêcher de s’effondrer dans ses bras sans attendre la vie éternelle .

« A la sortie du tunnel , la lumière a éclaté . Devant moi , la route est libre. » Patrick Cauvin  L’amour aveugle .
 La prophétesse vient de croiser une connaissance qui se dit soucieuse de l’état de santé de son papa nonagénaire .
Y pensez-vous , lorsqu’un de vos proches décline , à ce qu’il va trouver de l’autre côté du tunnel ? La couleur , la Lumière , ou le brouillard gris et triste .
Il est peut-être temps de l’aider à élever son niveau spirituel – et le vôtre par la même occasion – par un langage sincère .

« Le parquet a récemment démontré l’innocence et remis en liberté un personnage suspect . Il a pu se disculper « (Le Fabricant de nuages – Roger Escarpit)
Il a trouvé des papiers vous prenant au piège (Conan Doyle)
Nous devons néanmoins à présent formuler la direction des moeurs commandant que vous ayez cru agir dans une perspective qui vous est passée par la tête . (Conan Doyle – phrase reconstituée)              Et si nous étions bien souvent coupables en raison d’une conscience faussée qui nous pousse à souhaiter le mal . Vous ne réalisez pas la gravité de telles pensées que les esprits bas prennent pour des demandes . Nous l’avons déjà écrit : et si la moitié de cette ville était coupable ! N’est-ce pas ce qui expliquerait des actes apparemment sous influence . Magie noire , sans s’en rendre compte !

Voici maintenant l’occasion d’introduire un ouvrage que nous citerons certainement encore quelques fois : La Maison aux Esprits d’Isabelle Allende .

« Ces plans recevaient la bénédiction comme une fontaine des miracles ».
Hélas , ceux qui bénissent sont loin d’être innocents .

« Chasser de lui-même toute trace de courroux et purifier son esprit « .
Chasser le courroux , non pas si vite !

« Elle souffrait immanquablement d’une cohorte de crétins « .
Oui , dans cette petite ville comme dans bien d’autres , le niveau est à relever .

« Elle lui passa un tablier pour le protéger des taches et des éclaboussures et lui fourra entre les mains une boule d’argile « .
Oui , ces jeunes qui chahutent en buvant leur bière sous les fenêtres de l’atelier créatif , comment ne pas plutôt les intégrer dans les activités ?

« Il discerna un mioche en train de jouer à même le sol avec de grand yeux effarouchés .
Où sont les hommes , s’enquit-il ? »

« Blanca s’esclaffa et déclara que c’était impossible , que les poules naissent stupides et sans défense , et les renards rusés et forts « .

« Opposée à l’idée d’échafauder de tristes prédictions , elle rendrait à l’existence sa part de vertus par les émotions , la patience et la pensée organisée « .

Où sont les hommes ?

« Jaime les attendait sur le seuil du dispensaire . Il les conduisit à travers un dédale de couloirs , s’évertuant à distraire Amanda de la laideur des lieux . »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :