MS 173 JE CRÉERAI MOI-MÊME UNE GROUPE DE THÉRAPIE

par Milou

Je me suis très bien reconnue dans le profil décrit dans l’article MS 172 .
je l’avais occulté mais je m’en rappelle . J’ai été abusée sexuellement , je peux même dire violée et ce fut douloureux , par un proche en qui j’avais le plus confiance .
Je me suis alors mise à souhaiter du mal à ces personnes qui paraissent les meilleures et j’ai pensé qu’il ne fallait pas avoir confiance en de telles personnes .
Je souhaitais du mal et je voyais que cela se réalisait .
C’est la réaction que j’ai eue en lisant ce texte : elle n’a pas encore assez mal !
Et puis je me suis mise à réfléchir . Je fais certainement du mal à une personne qui n’a réellement que de bonnes intentions .
Je réalise que j’ai un besoin d’évacuer ce qui s’est passé et je n’ai pas eu la thérapie nécessaire . Je ne sais pas si le médecin me trouvera le groupe de parole qui me convient et je vais penser à le créer moi-même . Je connais certaines personnes qui ont sans doute de telles idées et qui ne vont pas toujours bien . En les invitant à du dessin associatif , je proposerai de parler librement de tout ce que l’on veut , y compris le plus difficile .
Je crois que les médecins devraient y veiller , qu’il y ait suffisamment de tels groupes .

Guy
Le groupe de parole amènera sans doute l’idée qu’on a besoin du catharsis .   Il s’agira d’un jeu amoureux , le plus souvent avec sa bonne personne . Nous vous rappelons que vous pouvez la rechercher à l’aide du pendule et que les amis du groupe d’activités peuvent également apporter une aide pour faire cette heureuse rencontre .
Le jeu amoureux sera souvent physique . Mais il sera aussi essentiellement psychologique . Il y a toujours une composante de domination avec des scénarios les plus variés . On évitera toujours la surenchère physique , qui d’ailleurs se produit bien plus parce qu’on n’est pas avec la bonne personne . On préférera alors un jeu bien plus psychologique , bien plus raffiné .

Se pose aussi le problème de ceux chez qui on a induit un conditionnement vers les personnes de son sexe .
L’amitié , une conversation franche avec sa bonne personne aidera . Mais il y aura pour certains à
effectuer ce « coming out » , acceptation d’une telle sexualité avec une personne de son sexe , majeure et tout à fait désireuse de cette relation . Oui , il y a bien souvent à se donner le mal de chercher le bon partenaire .
L’aide du pendule ? Donc des camarades de l’au-delà ? Oui , ils le peuvent .
Se poseront sans doute encore d’autres questions : bisexualité , transgenre …. Nous en viendrons certainement à étudier ces sujets .

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :