PR 68 THÉRAPIE CONTRE MALÉFICE

Nous devons nous montrer bien plus sévères eu égard à cette mauvais habitude de bon nombre de personnes d’avoir des pensées et des prières maléfiques .

« Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants ! »
Voilà qui montre que ces personnes garantissaient leur action criminelle en avançant que les pires conséquences pourraient être le lot de descendance .
Une pensée maléfique , une demande négative , une magie noire ont toujours des retours négatifs.
Ils peuvent même se cristalliser sous forme d’actions criminelles , car à un certain niveau de méchanceté , les esprits bas prendront une personne qu’elles considèrent comme « amie » de la cible , soit comme victime , ou même comme bras vengeur .
C’est ainsi qu’a pu être considéré comme « ami » un malheureux jeune homme auquel on a laissé choisir un cadeau qu’il souhaitait pour être à nouveau accueilli par les siens .
C’est ainsi qu’un chute de cheval mortelle , qu’un coup de couteau dans le dos sont cette cristallisation de la haine .
C’est ainsi que reviennent les guerres au bout d’une ou deux générations .

Nous vous avons expliqué comment les camarades peuvent procéder à une sorte de psychothérapie en faisant réfléchir ceux qui ont pris l’habitude , dès l’enfance , de prévenir une méchanceté à leur égard en envoyant le mal , par leur pensée , à une personne qu’ils croient fausse .
Si vous sentez que vous avez une telle tendance , cherchez à obtenir une thérapie , soit en fréquentant régulièrement des groupes d’activités et de parole (toujours ces activités où les dessins passent de l’un à l’autre) , soit en demandant à vos proches décédés de vous procurer une aide .

Nous n’hésiterons pas à faire ressentir une vive douleur à une personne réfractaire et récidiviste . Nous conseillons de bien informer tous les médecins , surtout généralistes et urgentistes .
La douleur s’évanouira dès le rendez-vous en psychothérapie pris , mais reviendra si la personne s’y soustrait ensuite . Car nous constatons hélas que faire réfléchir n’est pas toujours suffisant .
Prévenir d’un « bobo » vaut mieux qu’un grand malheur .

Dans certains cas , on pourra apprendre à l’enfant , à la femme victime , comment désarmer le bras cruel par sa pensée : souhaiter une vive douleur et une faiblesse de toute la force de sa pensée , pour prévenir le coup ou l’abus sexuel . Les mamans et les grandes sœurs y contribueront . Nous l’avons dit depuis plusieurs années , et nous voyons que cela donne le résultat escompté .

Mais surtout dites bien à l’enfant de ne le faire que contre une personne dont il est sûr qu’elle veut lui faire du mal . Pas à l’égard d’autres personnes que , dans son esprit d’enfant , il assimilerait à cette première pour diverses raisons .

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :