COM 222 LE MESSAGER

Au vernissage de cette exposition dont j’ai déjà eu le bonheur de vous parler , l’Amour tout cru , il semble que j’aie été suivie . On se serait particulièrement intéressé à mon histoire de merle , dont je dois encore parler à nos lecteurs .
– Bon suivie … Faudrait tout de même pas que tu voies ça comme si tu étais une vedette …
– Mais … je voulais juste qu’on rende hommage à ce messager , mon merle , avec toutes ses plumes .
– Ouais , pas comme l’alouette que je vais prendre le plus grand plaisir à plumer .
– Je ne sais pas comment j’ai été reconnue , d’ailleurs . Je n’avais ni ma trottinette , ni ma casquette . Eh ! Tu me vois , à un vernissage , à trottinette … ?
– Ça , je pense qu’alors tu ferais sensation .
– C »est vrai , moi qui ai toujours l’impression d’être invisible . Au prochain vernissage , j’entre avec ma trottinette . Mais à propos de ne pas voir , c’est plutôt moi qui ai les yeux en poche .
– Oui , tu ferais bien d’être un peu attentive aux gens !
– Aux ….
– Bon , tu vas me faire le plaisir de me dire ce que tu veux .
– Ben … Je crois que mon merle a perdu une plume . Voilà que je perds le fil de mes idées … J’ai essayé de suivre la télé infernale sur mon écran , et je sature . Bon , je vais prendre la plume que le merle a perdue , la tailler , la tremper dans l’encre , et tout écrire dans l’ordre pour bien remettre mes idées en place .

Et le lendemain matin … le canard … ah non , le merle …
– Je crois que je voulais seulement parler du merle . Il a fait un tel raffut pour me dire de m’intéresser à cette exposition qui ne semblait pas , à prime abord , avoir grand-chose à dire .
Quelqu’un lui a aussi appris à taper 3 coups «  toc toc toc ! » Alors je sais maintenant ce que j’ai à faire : prendre un livre , chercher la page , chercher le message .
Mais ce que je crains , c’est qu’il soit bien trop imprudent , mon merlou . Pourvu qu’il ne se fasse pas attraper par un chat ! Je veux qu’il vive , mon petit messager .
Je ne veux plus qu’on dise à l’église : « le faux prophète qui ne parle pas au nom du seul vrai dieu , il mourra » . D’ailleurs je m’étais emparée du micro pour dire mon désaccord . Moi je peux me défendre . Et je suis bien protégée . Mais ce jeune merle , comment peut-il se défendre ?

On veut me rassurer . L’endroit était trop dangereux pour cet oiseau . On l’a envoyé là les oiseaux sont en sécurité , et il y a rencontré sa merlette . Je ne le verrai plus …

Mais si ! Je descends . Il est toujours là , à sautiller sur le toit de la remise . Et le chat n’est pas loin ! Ne sois pas linotte , mon merlou !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :