AM 115 NOTRE AFFECTION POUR NOS ENFANTS DEVENUS ADULTES

 

y0#

Entretiens par la méthode du renvoi de l’idée .

– Je ne peux pas comprendre si mon amour pour mon enfant est assez puissant .
– Ah , tu te demandes si tu l’aimes assez .
– Je l’aime peut-être , mais ce n’est pas sûr que je l’aime comme il le désire .
– Ce n’est peut-être pas ce genre d’affection qu’il souhaite .
– Je me soucie de lui , et j’essaie de l’entendre tel qu’il est .
– Oui , tu veux bien l’accepter tel qu’il est .
– Je suis tolérant , car il est maintenant un homme . Mais j’ai aussi l’impression qu’il me demande de l’aimer comme quand il était enfant .
– Tu penses qu’il voudrait de l’affection comme quand il était petit .
– Je vois qu’une personne a écrit « affection soucieuse et tolérante » . C’est bien comme ça .
– Oui , tu le dis comme cette personne .
– Sans doute voit-elle aussi qu’ils attendent qu’elle soit comme lorsqu’ils étaient enfants . Je vais donc me dire que chez beaucoup c’est ainsi . Mais je voudrais le rassurer .

Autres intervenants
-Peut-être qu’un tel entretien pourrait être ce qu’il faut .
-Nous allons essayer avec nos enfants .

* * * * * * * * * * *

Entretien entre un père et son fils .

– Je me demande si tu as le sentiment de ne plus être aimé comme quand tu étais un enfant .
– Je me dis parfois que je n’ai plus droit à l’affection comme quand j’étais petit .
– Oui , qu’on ne t’aime plus comme quand tu étais l’enfant de notre famille .
– Je me dis qu’il serait temps de m’en aller .
– Ah , tu penses qu’il faut que tu vives une vie bien à toi .
– Je me dis que c’est peut-être le moment .
– Oui , prendre ton envol .
– Mais je n’ai pas encore assez de moyens .
– Oui , tu n’as pas l’argent pour vivre tout seul .
– Je me dis que je devrais avoir un petit logement , alors qu’ici c’est une maison où il y a tout .
– Oui , il y a assez de confort .
– C’est que j’ai l’idée que je n’aurais plus tout ce qu’il faut .
– Oui , il y a tout dans notre maison .
– Notre époque veut que ce soit ainsi . Mais c’est culturel . Cela n’a pas toujours été comme ça , et ce n’est pas comme ça partout .
– Nous pouvons nous dire que notre culture est ainsi .
– Oui , je suis satisfait qu’on en parle . Je me dis que le plus de ce qu’il faut , c’est que chacun trouve ce qui lui fait le plus de bien .

* * * * * * * * * * *
– Ma question : est-ce que tu as le sentiment que tu es toujours notre enfant ?
– Je n’ai pas trop de mal à penser cela .
– Donc pas de difficulté .
– Je n’ai qu’une idée , t’être agréable .
– Tu veux me faire plaisir .
– C’est toujours à cela que je pense si je viens voir mes parents .
– Oui , tu penses que tu viens pour nous faire plaisir .
– C’est mon idée . C’est plus pour vous faire plaisir ; mais si on parle et qu’on fait une activité comme on fait maintenant , cela me fait plaisir à moi aussi .
– C’est mieux avec l’activité .
– Oui , c’était parfois difficile quand il n’y avait pas cela . Mais c’est mieux maintenant . Avec toi et avec maman . Et c’est mieux aussi pour ma compagne . Elle est contente de venir pour cela .

* * * * * * * * * * *

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :