AD 202 LE CONTRE-SORT POUR EMPÊCHER LE SUICIDE

Nous allons encore nous intéresser à ce qui en amène certains à mettre fin à leurs jours sur terre .
Il leur est le plus souvent arrivé quelque chose de fort difficile . Quand ce n’est pas eux qui l’ont subi , ils en ont malgré tout subi les conséquences .
Mais des personnes ne veulent pas que certains faits soient connus . Ils veulent protéger leur « clan » , leur famille , eux-mêmes . Peut-être une institution .
Donc ces personnes , même si elles mettent en place ce qu’elles pensent le mieux pour aider la personne qui émet des idées suicidaires , font la plus intense prière pour qu’elle ne parle pas .
Ce qui est traduit par des personnes de l’au-delà sans discernement par : il faut la faire passer dans notre monde .

Nous voulons émettre le contre-sort . Nous l’écrivons ce qui lui donnera le plus de puissance .
Plutôt que cette façon d’empêcher que la personne parle , mettons en place un lieu de parole qui fasse du bien mais soit discret : un lieu de psycho-thérapie .
Divulgue-t-on parfois ce que d’autres ont dit dans une séance de psycho-thérapie ? Ce sera peut-être un des premiers sujets à aborder , celui de la discrétion . Nous pouvons dire qu’en général , on ne divulgue pas et on ne veut pas non plus que nos secrets soient divulgués . On reste plutôt silencieux sur ce qui se fait au cours d’une séance .
De cette façon , les personnes de l’au-delà qui n’ont pas trouvé leur voie ont un moyen de répondre à la demande , un moyen qui va aussi les aider à monter , et éviteront un moyen qui les maintiendrait dans un niveau bas .

De toute façon , la personne poussée au suicide n’aura de cesse que de chercher à parler depuis l’au-delà . Peut- être par des manifestations paranormales .

Ecoutons notre Bertrand
Je ne voulais pas spécialement révéler à Agnès ce qui m’était arrivé quand j’étais enfant . J’aurais sans doute eu à lui en parler mais dans un contexte bien plus large . Nous savions qu’elle aurait à parler au nom des personnes qui nous ont précédés . Je me sentais investi du rôle de l’y préparer .
Et bien entendu , depuis que je suis ici , je n’ai eu de cesse que de préparer Agnès à cette mission .

L’abbé G
J’ai appris qu’il avait l’intention de demander cette personne . Ma crainte était qu’il le dise , ma prière était en effet qu’il n’en parle pas .
Il se peut que d’autres aient plus encore craint la révélation de bien d’autres points . Mais l’esprit était tel . Et nous voyons que dans bien des évêchés , c’est toujours difficile d’aborder ce qui devrait être la plus probable conclusion de ces séances de demandes de réponses à l’aide de livres et d’un pendule .

Guy 
Il m’est arrivé de réunir en séance de psycho-thérapie la personne appelant à l’aide parce qu’elle se sent poussée vers le suicide et quelques proches . Je les ai fait parler par la méthode de reformulation de l’idée . On est parfois arrivés ainsi à dénouer ce qui était le plus difficile et empêcher le suicide .
Je n’ai pu aider Bertrand que j’avais cependant déjà rencontré ,  parce que j’étais en Afrique . Si je l’avais pu , j’aurais certainement convoqué à la séance Bertrand , ses parents , l’abbé G , et quelques un de ses confrères ecclésiastiques .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :