SOC 336 EC 129 COHABITER

Nous voilà choqués devant une photo d’un bidonville constitué depuis quelques années porte de Clignancourt à Paris .
Nous n’admettons pas que certains vivent dans de tels baraquements . Ailleurs , c’est dans une caravane … , non , pas une résidentielle …

On n’a pas les moyens d’accéder à un véritable logement .
Nous voyons une solution dans la cohabitation . Il y a de grandes maisons , de grands appartements qui ne trouvent pas locataire .
Mais la législation interdit cette cohabitation à ceux qui vivent d’une allocation , d’un revenu de remplacement . Chacun doit avoir son logement contenant l’équipement sanitaire et le moyen de se faire des repas .
Ce qui signifie également que des personnes ayant un emploi hésitent à partager à quelques couples ou familles une belle demeure ; car si l’un d’eux perd son emploi , il doit partir .

Nous imaginons qu’on modifie cette législation . Il devient possible de faire une cohabitation qui permettra d’être bien mieux logés que dans ces « cages à poule » que louent des « marchands de sommeil » . Elles sont peut-être équipées comme la législation l’exige . Mais où est le plaisir ? Entendre les bruits du voisin au travers d’une paroi trop mince ? Garder ses enfants là où ils n’ont pas toujours l’espace pour jouer ?

Oui , certainement , cohabiter peut aussi être difficile . Il faut pouvoir le faire dans un lien d’amitié .
Mais justement , nous publions les moyens qui aident à ce climat de convivialité .
Les jeux partagés , la reformulation de l’idée à laquelle on s’exerce afin de résoudre les conflits , voilà comment nous promouvons une vie plus communautaire .
S’il y a des enfants , un seul adulte sera présent pendant que les autres seront au travail .
Si on est allocataire social , on peut penser que des travailleurs sociaux auraient une tâche consistant à aider à une vie communautaire où , tout en apprenant à vivre dans la convivialité , on se remet aussi dans des conditions favorables afin de retrouver une vie active .

Économiquement , cette vie communautaire présente encore beaucoup d’avantages : repas préparés pour plus de personnes toujours plus économiques , peut-être des achats moins chers car en quantités plus importantes , réflexions sur les pratiques les plus économiques quant à la consommation (alimentation , énergie , eau , loisirs … ) . Les enfants auront la joie de jouer à plusieurs . On va peut-être cultiver un potager , s’initier aux techniques de permaculture ….

Nous demandons aux dirigeants de notre société une réflexion . Il y a urgence de ne pas laisser , dans une société qu’on dit de civilisation , dormir et vivre des familles dans des logements aussi précaires .

Vos commentaires n’ont pas tardé sur ce sujet :

  • Le garage peut être accessible aux enfants par temps pluvieux .
  • On aimerait vivre ainsi , faire le barbecue ensemble quand il fait beau …
  • On aimerait que l’école pour les enfants soit accessible à pied. Une personne peut les conduire tous . Oui, c’est ce que nous privilégierons .
  • Nous le faisons déjà pendant les vacances . Nous voyons que c’est tout à fait possible .
  • Si les enfants sont des cousins , c’est toujours bien . quand on est enfants , il y a vraiment le plus de bonheur à jouer entre cousins .
Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :