AD 218 VERS LES ÉTOILES

Un lecteur : Le plus difficile est de connaître autant qu’il faut pour écrire sur des sujets tellement nombreux .
C’est certainement ce que Bertrand nous dit dès le début de ce blog en nous racontant à sa manière une histoire au sujet de ce mouton à la toison d’or .
Il ne la connaît pas absolument mais affabule volontiers .
Et voilà qu’il transforme notre beau personnage en « long hillman » .
C’est d’autant plus étonnant qu’il nous fait un remake de ET en nous disant que ses proches l’ont laissé dans ces collines et vont essayer de le récupérer .

Nous avons réfléchi avec d’autres – tout en faisant tourner les dessins – et notre idée est que celui que la rédactrice nomme « notre prophète » veut nous parler de la vanité de cette conquête du cosmos .

Bertrand : Si je peux m’en souvenir , c’est qu’Agnès me reparle de temps en temps de mon « long hillman » . Mais c’est certainement ce que j’avais voulu faire entendre , c’est combien il est vain de vouloir aller dans les étoiles alors qu’il y a tant à apprendre de cet au-delà qui ne dépasse pas de beaucoup l’atmosphère terrestre . C’est dans cette zone que circulent nos ondes .

– Bertrand , faut-il absolument ôter toute illusion d’une éventuelle exploration de l’espace alors que nous aurons pris une nature ondulatoire qui permet les voyages à la vitesse de la lumière sans subir les difficultés liées à l’apesanteur ?

– Je n’en ai jamais rien entendu sinon que des personnes ont voulu aller jusqu’à la lune et en sont vite revenues .

– Oui , vous dites aussi que la présence des autres était ce qui leur manquait le plus .

– C’est ça !

– Les liens entre les personnes n’allant jamais qu’en s’améliorant , imaginons un bon groupe de très bons amis , de plusieurs centaines d’années .

– Tu penses qu’ils pourront alors se mettre en route ensemble . Bon , laissons cela à la science -fiction !

-Trouveront-ils ce bain d’ondes EM qu’ils ont à emprunter ?

Une personne ayant certaines connaissances à ce sujet nous dit qu’en se dirigeant vers les étoiles , on peut avoir ce qui pourrait être un chemin à emprunter .

Le petit mari lui nous parle d’une sorte de filet , comme une toile d’araignée , reliant les planètes .

– Essayons d’interroger une personne qui , lorsqu’elle était sur terre , ne rêvait que d’exploration spatiale .

– J’ai été le plus étonné car ce que j’ai observé ici est bien plus excitant .

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :