SOC 357 VIOLENCE DANS NOS DÉSIRS

par deux pacifistes

Nous avons réfléchi avec quelques amis sur le sujet de ce qu’on peut faire de mal sans vraiment en être conscient .

Le sujet n’était pas le plus simple , mais il y en a qui ressentaient le besoin d’en parler .

– J’ai fantasmé , dit l’un , au sujet d’un homme qui exercerait une violence physique sur une dame qui ne voulait plus être mon amie .
J’ai vu qu’elle avait quelques ecchymoses . Je me suis dit que c’était comme je l’avais imaginé , mais qu’elle l’avait sans doute cherché .

Le même récit nous est fait plusieurs fois .

– Un autre ne voulait pas qu’on fasse du mal à son enfant . Il faisait le souhait que l’enfant qui l’avait bousculé soit frappé par un autre . Et cela ne facilitait pas un bon climat .

– Nous avons un homme qui en voulait à sa femme qui l’avait quitté et souhaitait que le nouveau compagnon soit violent . Ils n’ont pas pu rester ensemble .

– Nous avons le plus de personnes qui ont voulu que leurs concurrents subissent certains ennuis . Bien sûr , ils ont vu que ces ennuis arrivaient .

Mais comment vous dire tout ça sans que vous ne souhaitiez encore du mal à la personne qui vous le transmet ?
Avez-vous le désir qu’elle aille bien et qu’elle puisse faire avancer notre travail vers la paix ?

Les idées coléreuses ne vous font pas de bien non plus !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :