CR 466 V’LA L’BON VENT , V’LA L’JOLI VENT… impro

Le petit-fils se voit opposer un refus . Il prend d’abord une mine pleurnicharde puis radicalement change de comportement et retourne à son jeu : « En avant , à l’attaque ! » Et il nous fait éclater de rire .

Nous entendons la voix d’un ami qui nous dit : Bien souvent , pour tirer mon épingle du jeu , je m’en vais en chantonnant un refrain , ou en le sifflotant . Je fais ainsi depuis l’enfance .

Il n’en faut pas plus pour nous donner des idées d’impro .

Votre servante n’a pas pu présenter son sketch l’année au spectacle des ateliers , contrainte de quitter le groupe de théâtre .
…. Elle joue la déprime ; « Cette chanson des feuilles mortes …. jour après jour , mes amours mortes , n’en finissent pas de mourir … »
– Et alors , comment ça va ?
– Tous partis , dit-elle en montrant les feuilles jonchant le sol (où son dessinés les visages de ses disparus .
L’autre essaie de la réconforter avec quelque lieu commun .
Et c’est une sorte d’échappatoire que de s’en aller en gambadant . «  Les feuilles mortes se ramassent à la pelle , la la la la…. »

Nous imaginons bien une impro où l’on ne fait que se déplacer en se croisant avec des « ça va? » «  ca va , et toi ? » jusqu’à ce que peut-être on décide de s’en amuser avec un « comment ça va , comme ci , comme ci , comme ci , comme ça …. la la la la …»

Et tant d’autres conversations insipides dont nous choisirons de nous extraire avec quelque pirouette .
La bonne bouffe , le resto … : « La soupe au chou , c’est celle que je préfère … la la la la … »

La politique : tous des vendus … : « Monsieur le Président , je vous fais une lettre … »

Les femmes , par les hommes . Bobonne , elle fait ses mots fléchés (le tricot , ringard!) : «  si tu veux , faire mon bonheur , Marguerite … »

Les bagnoles , les courses , les motos … S’en aller avec des « vroumm vroumm , des brrrr tût tût … !

Le foot , les fringues etc …. à vous de jouer !

Vu que nous en sommes à parler d’impros , des amis nous disent qu’ils en feraient bien sur le thème du parcours d’artistes . On reprend le jeu de la statue . On fait tourner une personne qui doit rester dans la position que le mouvement lui a donné .
Ceux qui jouent les spectateurs vont s’interroger en regardant la statue .

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :